Le premier jeu de cartes : la bataille

Qui n’a pas dans ses souvenirs les premières batailles, gagnées (ou perdues !) pendant les soirées de vacances, avec grands-parents et cousins ? Pour beaucoup, elle fut le premier jeu de cartes et l’occasion de se familiariser avec les figures étranges de nos jeux de cartes.
Qui croirait, devant une telle simplicité, que la bataille est née au XIVe siècle ? Cela fait donc près de sept siècles qu’elle amuse petits et grands.
Son succès est largement dû à ses règles simples. La totalité d’un jeu de 32 ou de 54 cartes est distribué entre les joueurs, face cachée. Lors d’un pli, chaque joueur retourne sur la table la carte qui se trouve sur le dessus de son paquet, sans la connaître à l’avance. La carte dont la valeur est la plus élevée remporte les autres. Si plusieurs cartes ont la même valeur, chaque joueur pose sur la carte jouée une carte face cachée, puis une carte retournée. À nouveau, la plus élevée gagne.
La valeur de chaque carte suit l’échelle du bridge : l’As est la plus forte, puis Roi, Dame, Valet, Dix… jusqu’au Deux, la carte la plus faible.

Excellent moyen d’initier les petits, dès 5 ans, au plaisir du jeu de carte, elle permet aussi de leur faire réviser la suite des nombres dans la bonne humeur.

 

Aujourd’hui, la bataille s’est modernisée et, qui l’eût cru ? enrichie. Loin des simples jeux de cartes où la seule valeur était le nombre des figures, vous trouverez aujourd’hui des jeux de bataille aux sujets variés (les dinosaures, les volcans, les insectes et autres petites bêtes étranges ou familières) où le duel peut porter sur cinq critères au choix des joueurs : de quoi rendre les soirées de vacances encore plus inoubliables !